FCF France
<--- Retour

3e édition des États Généraux des Festivals

La FCF France au EG des Festivals

02/12/2021

Robert Parra , Philippe Erill et Marc Sicard représentaient la FCF France à la 3e édition des États Généraux des Festivals hier, mercredi 1er décembre à Toulouse. 600 personnes ont participé à ces États Généraux en présentiel et en visioconférence.

Au programme de cette demi-journée de travail :

  • l’acte 2 de la cartographie des festivals dans les régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Guadeloupe et Martinique par Edwige Millery, Emmanuel Négrier, Thomas Vriet
  • la charte de développement durable pour les festivals, par Christopher Miles, Olivier Lerude, Maryline Lair
  • les principes d’engagement de l’État en faveur des festivals, par Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture

Mr Robert PARRA Vice-Président FCF France et Vice-Président de la FCF 34, Mr Philippe ERILL Membre du CA FCF France et Président de la FCF 34, Mr Marc SICARD Secrétaire de la FCF 34 ont participé aux États Généraux des festivals 2021, qui s’est déroulé à TOULOUSE ce Mercredi 1er Décembre

Après le mot d’accueil, nous étions 600 personnes à participer à ces états généraux :

  • Une partie en présentiel
  • et une partie en visioconférence

L’acte 2 de la cartographie des festivals

Mme Edwige MILLERY, Deps (Atlas de la culture des territoires) Responsable des publications et de la valorisation du Département des études, de la prospective et des statistiques.

Mr Emmanuel NEGRIER, Directeur de recherche au CNRS, directeur du CEPEL.

Mr Thomas VRIET, Responsable du Pôle observation-ressources de l’Agence culturelle Nouvelle Aquitaine,

Ont fait un rapport sur la cartographie des festivals, et sur le travail qui a été fait avec le ministère de la culture.

Tous les festivals ont été répertoriés à l’aide d’une carte géographique de toutes les régions, y compris la Guadeloupe et la Martinique.

A l’aide de cette cartographie, les personnes chargées de ce dossier pensaient qu’il y avait entre 3000 et 4000 festivals, hors ce sont 10 000 festivals qui sont organisés dans toutes les villes et les petits villages de toute la France.

Tous ces festivals font travailler beaucoup de chanteurs plus ou moins connus, ainsi que des danseurs, des musiciens et tous les intermittents du spectacle.

La Guadeloupe et la Martinique n’organisent que très peu de festivals, car ces deux régions sont plus ancrées sur l’organisation de carnaval.

Les critères qui sont retenus pour obtenir une subvention, pour l’organisation d’un festival sont :

  • Que le festival est plus d’un an existence
  • Qu’il y est au moins deux ou trois représentations sur deux jours
  • Attendre que le festival soit reconnu.

Etats Généraux Festival ©Robert PARRA

La charte de développement durable pour les festivals

Mr Christopher MILES, Directeur général de directeur général de la création artistique.

Mr Olivier LERUDE, Haut fonctionnaire au Développement durable au Ministère de la Culture.

Mme Maryline LAIR, Directrice du Collectif des festivals,

ont fait un exposé sur la Charte et le Développement durable pour les festivals.

Certains festivals devront peut-être changer de date car avec le réchauffement climatique, la canicule pose problème dans certaines régions.

Ces festivals devront penser aux déchets qu’ils engendrent : gobelets, couverts de restauration etc…

Une charte de 10 objectifs devrait voir le jour d’ici quelques années.

- Objectif n°  1 : Mobilités douces et actives

- Objectif n°  2 : Maîtrise des consommations d’énergies et de fluides

- Objectif n°  3 : Alimentation responsable

- Objectif n°  4 : Gestion responsable des déchets

- Objectif n°  5 : Achats durables et responsables

- Objectif n°  6 : Respect des sites naturels, espaces verts et biodiversité

- Objectif n°  7 : Mieux vivre ensemble

- Objectif n°  8 : Impacts économiques et sociaux

- Objectif n°  9 : Management responsables

- Objectif n°10 : Sensibilisation en matière d’éco-responsabilité

Il  faudrait arriver à appliquer trois de ces objectifs chaque année pour que d’ici 2030 ils puissent être appliqués.

EG Festivals Développement durable ©Robert PARRA

Mme Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Culture clôture ces états généraux.

Mme Roselyne BACHELOT, commence son rapport en faisant un récapitulatif, des Etats Généraux qui ont eu lieu en 2019 à AVIGNON, en 2020 à BOURGES, et aujourd’hui à TOULOUSE.

Madame la Ministre a tenu les promesses de propositions qu’elle avait mises en place aux premiers États Généraux en 2019.

La charte présentée aujourd’hui a été élaborée par le groupe de travail. Elle va être signée dans les prochains jours par le ministère.

Elle remercie bien attendu toutes les personnes et les intervenants d’aujourd’hui, qui ont travaillé à ses côtés pour un obtenir un résultat satisfaisant.

Madame la Ministre donne les chiffres des subventions annuelles attribuées pour l’organisation de ces festivals. Jusqu’à présent le montant total des subventions attribuées, réparti entre les demandeurs était de 30 millions d’euros.

L’année prochaine sera attribuée la somme de 10 millions d’euros supplémentaires, et cela, afin d’atteindre 100 millions d’euros d’ici 2030.

Madame BACHELLOT informe les organisateurs qu’elle est en pourparlers avec Mr DARMANIN Ministre de l’intérieur pour trouver un accord sur les modalités de l’application de la sécurité autour des festivals, afin que les organisateurs desdits festivals aient un coût financier réduit pour l’application des modalités de cette sécurité.

Elle termine son allocution, en confirmant qu’elle a tenu toujours ses promesses et qu’elle allait œuvrer pour que les festivals perdurent. Tel est son objectif.

R. Bachelot EG Festivals ©Robert Parra